Bulletin d’information n°14

Association déclarée le 1er juin 2015
Bulletin d’information n° 14 du 19 décembre 2019


Madame, Monsieur,

Avant cette fin d’année 2019, nous avons souhaité faire un point sur les situations de notre collectif d’une part et de notre village d’autre part.

Sur le fonctionnement de notre collectif plusieurs points sont à souligner. Le nombre de membres actifs s’est réduit notamment avec le départ du village de notre administrateur informatique  « Soleil de Bourgenay » (il ne souhaite plus s’occuper du site de notre collectif) mais aussi avec une moindre implication d’autres membres de notre conseil d’administration. Le fonctionnement journalier pose donc un réel problème même si Serge CUSSE me seconde concrètement. Il nous faudra donc à notre prochaine assemblée générale lors des vacances de printemps soit recruter du sang neuf, soit renoncer. Je ne puis personnellement m’impliquer plus encore.

Et pourtant, des résultats sont là. Une relation rétablie avec le bureau de l’ASL et de son président permet d’avancer concrètement sur les dossiers avec une convergence d’objectifs, ce qui est fondamental. Nous y reviendrons. Même si cela ne concerne qu’une partie de nos adhérents, le jugement sur les ruptures illégales de baux, nous donne entièrement raison et la société Pierre et Vacances, comme on pouvait s’en douter, interjette en appel, simplement dans l’objectif de réduire le nombre de plaignants. C’est une victoire indéniable, à l’échelle du territoire, sur ce grand groupe qui dédaigne ceux qui ont permis son expansion en faisant l’acquisition d’un appartement, et ce, sur beaucoup de villages et de résidences qu’ils ont gérées ou gèrent encore.

Le 25 novembre dernier, l’ASL a tenu une assemblée générale extraordinaire ayant pour objectif de valider deux décisions  importantes pour notre village. La première concerne l’acquisition des actuels locaux de la SOGIRE (avec appartement  attenant) pour louer à cette même SOGIRE les locaux qu’ils occupent et que l’ASL ait ses propres locaux avec une salle de réunion pouvant être utilisés pour les assemblées générales des copropriétés du village. La deuxième, la rétrocession d’une dizaine d’hectares de terrains (espaces verts, parkings …..) qui nous revenait de droit et ce de longue date. Cette rétrocession est donc désormais effective. Pierre et Vacances souhaitait en même temps faire la rétrocession de l’ensemble des espaces sportifs dont le centre aquatique, ce que l’ASL a refusé.

Sur le fond, la rétrocession des espaces aquatiques est à prévoir à un court horizon, elle ne pourra tout simplement pas être refusée à nouveau. Il s’agit donc de gérer au mieux cette rétrocession et de refuser  par exemple du la fermeture centre aquatique qui tuerait définitivement notre village n’est pas une option sérieuse quoi que envisager par une partie très minoritaire certes mais bien existante de l’assistance présente à cette assemblée extraordinaire. Le problème des statuts de l’ASL a été malheureusement repoussé à plus tard alors qu’il est plus que nécessaire de les rendre compatibles avec la façon dont l’ASL fonctionne, dit autrement, il n’est pas possible de continuer à présenter et voter  (ou non) de décisions contraires aux statuts !

Si le problème de la rétrocession des espaces sportifs et en particulier de la piscine fait débat, il est certain qu’il faut aborder ce problème d’un point de vue différent : il ne s’agit pas en premier de savoir ce que la piscine pourrait  coûter au village, mais bien de chiffrer ce que Pierre et Vacances va payer à l’ASL pour utiliser ces équipements. Si Pierre et Vacances se retire également de la gestion de l’animation du village, ce qui est très probable à court terme, il faudra trouver une société assurant ce service (il y en a plusieurs capables de le faire tout aussi bien). Nous insistons beaucoup sur le coût mais aussi sur les recettes suite à cette rétrocession. Nous aurons une première indication dès le début de saison avec l’espace vélos qui fait partie des zones déjà rétrocédées et doit donc être en principe loué par Pierre et Vacances (un espace d’ailleurs très bénéficiaire).

Nous vous souhaitons les meilleures fêtes de fin d’année possible. Souhaitons à notre collectif de pouvoir continuer son action avec un conseil d’administration renouvelé.

Pour le conseil d’administration du collectif, Gérard BOUTHIER  président